Loisirs Epinal : la nouvelle (belle) vie au camping

‹‹ Voir les autres interviews


Situé à deux pas du parc du château, le camping d’Épinal a reconquis ses lettres de noblesse depuis quelques années. Il affiche souvent complet. Et ce n’est pas dû au hasard.

Olivier Delbet (agent commercial du Cabinet Cantais) croit à juste titre au potentiel du camping Parc du château dans lequel il s’investit et investit depuis 2013.

Il a bien failli disparaître, il a aujourd’hui le vent en poupe : le camping Parc du château est parmi les mieux notés du département et affiche souvent complet.

Étonnant ? Pas vraiment, les lieux ont fait leur mue en 2013 suite à un choix stratégique fait par la municipalité. Alors que le « camping municipal » allait lentement mais sûrement vers une belle mort, les élus se sont posé la question de savoir s’il fallait tout bonnement le supprimer (au nom du principe : « Mieux vaut pas d’image du tout qu’une mauvaise image »). Après un an d’hésitations, le choix d’une poursuite dans la voie d’une délégation de service public (DSP) a été abandonné. Les édiles ont opté pour une mise à disposition à des investisseurs privés via un bail commercial.

Ces investisseurs sont Olivier Delbet et Isabelle Urvoy. « Investisseurs », le terme n’est pas dévoyé (lire encadré). Des moyens financiers et humains conséquents ont été mis en œuvre pour que le Phénix renaisse de ses cendres. Pari tenu, semble-t-il.

Les chiffres de fréquentation ont grimpé dès la première année, pour littéralement exploser par la suite. « Ah, désolé, nous sommes complets ! » lançait ce jeudi midi au téléphone un Olivier Delbet qui a renvoyé aimablement le client potentiel vers chez un confrère du département.

Considérant que le soleil brille pour tout le monde et que le monde attire le monde, le patron du camping note que la collaboration prévaut sur la concurrence avec les hôteliers et restaurateurs de la cité. Le service à la clientèle et l’image d’Épinal et des Vosges avant tout ! Celui qui gère les lieux à longueur d’année s’est adjoint les services d’un technicien de maintenance ayant une sérieuse expérience en ce domaine en la personne de David Mitaine. Cela tombe bien, le printemps arrivé, près du parc du château on prépare activement la saison estivale. Une période active, certes, sachant que le camping fonctionne du 1er janvier au 31 décembre.

Capacité d’accueil

Aux beaux jours, le camping spinalien peut abriter quelque 200 hôtes. Avec les camping-caristes, les voyageurs tirant la caravane et les purs campeurs qui sont de moins en moins nombreux. Le reste de l’année, la capacité d’accueil est de 53 lits en été et de 44 en hiver grâce aux quatre mobile-homes et au gîte.

Tout cela sur un peu plus d’un hectare de nature où le calme est de mise. « Ici, le style du client est plutôt contemplatif et zen », sourit Olivier Delbet qui met un point d’honneur à promouvoir le terroir y compris dans la restauration où l’on déguste dans de bonnes conditions de mai à septembre un peu tout sauf du snacking. Agneau de 7 heures, côtes de bœuf… L’homme se fait plaisir à faire plaisir. Pour les glaces, pas 20 parfums en magasin, c’est mirabelle, myrtille, bergamote et plombières. Cela fait partie de la philosophie maison.

S. KUHN.

Ici formation pour changer de vie
  • Cabinet Cantais
  • 04 67 27 20 00
  • infos@campings-a-vendre.com
  • Nous écrire
Afin de vous offrir un confort de lecture permanent, depuis votre PC, votre tablette ou votre smartphone, notre site s’adapte automatiquement aux différents types d'écrans